Art Amazigh

Site consacré à l'art amazigh, à la culture des berbères et leurs coutumes et traditions
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Tachelhite l'espace Chleuhs 2018
par tifawt Aujourd'hui à 8:08

» Invitation a la culture et patrimoine Amazigh
par tifawt Sam 13 Fév - 16:03

» Forum Art-Amazigh
par tifawt Sam 13 Fév - 16:02

» forum bled Amazigh
par tifawt Sam 13 Fév - 16:01

» Souss com adviser
par tifawt Sam 19 Déc - 15:06

» Welcome to Reseau Souss Massa Draa
par WesXTSVal Mer 22 Juil - 11:57

» Architecture ancienne
par mimouni Ven 23 Jan - 16:40

» Le Tatouage chez les Amazighs
par Admin Mar 6 Jan - 11:28

» Fabrication d'outils Amazigh
par Admin Mar 6 Jan - 11:27

» Mimouni Webmastering Links
par ouchenamazigh Mar 12 Nov - 14:42

» Tinariwen en Madrid: Imidiwan Winakalin
par ouchenamazigh Jeu 7 Nov - 7:53

» TINARIWEN, MUSIQUE AMAZIGH (BERBÈRE) TOUAREG
par ouchenamazigh Jeu 7 Nov - 7:52

» Chants et danses en mariage Amazigh
par ouchenamazigh Jeu 7 Nov - 7:49

» Arts_Amazigh
par ouchenamazigh Jeu 7 Nov - 7:47

» Inside mimouni subjects
par Admin Ven 25 Oct - 10:49

» Invitation sur Mimouni Amazigh
par tifawt Mar 17 Sep - 11:12

» Mimouni Abdelmalek : politicien n'est pas Zbilouchien
par ouchenamazigh Jeu 5 Sep - 7:01

» ART AMAZIGH DISCUTFORUM
par ouchenamazigh Jeu 5 Sep - 6:31

» Art Amazigh recidive avec Art Amazigh discutland
par ouchenamazigh Jeu 5 Sep - 6:29

» Politique et intercation Amazigh
par ouchenamazigh Mer 4 Sep - 16:40

Sujets les plus vus
L'art du Henné
Traduction Français>Tifinagh
recidive .. Mimouni forum nouvelle generation
instruments Amazigh en musique
ART AMAZIGH DISCUTFORUM
Mimouni Abdelmalek : politicien n'est pas Zbilouchien
Art bijoutier Amazigh
Forum Art-Amazigh
Le costume Marocain
Chtouka Presse une bombe de parfum
Sujets les plus actifs
Art-région Ida ougnidif
Artisanat Touareg
Art bijoutier Amazigh
Le musée de Tifnagh
Arganier Amazigh
instruments Amazigh en musique
Architecture ancienne
chefs d'oeuvre en perdition
le costume de tamazighte
Bijoux Touareg
Mots-clés
vous
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Les femmes marocaines des arts populaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tagoramte



Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Les femmes marocaines des arts populaires   Mer 25 Juin - 11:28

Les femmes marocaines des arts populaires

Emarrakech - Considérant la grande présence d'artistes femmes qui fait la diversité des arts populaires au Maroc. EMARRAKECH a rencontré quelques femmes participantes au Festival National des Arts populaires – FNAP – de Marrakech (MAROC), en leur demandant de nous expliquer et présenter leurs performances et choix pour ces arts ancestraux..

Ahidous Aït Bougmaz de la région Boughanem : Touta


Touta de Aït Bougmaz - Ph emarrakech
' Les Ait Bougmaz ou l'Ahouache est un chant qui perpétue l'amour et la beauté dans les hauts plateaux de l'Atlas… Chaque année on célèbre nos fêtes dans les mêmes coutumes…On chante sur tous sauf la politique ! c'est la nature qui nous intéresse
Nous sommes toujours 16 dans la troupe huit hommes et de même pour les femmes ..nous essayons toujours de rester en égalité … '
C'est une danse mixte caractéristique du moyen atlas. Elle se prolonge en principe tard dans la nuit dans l'enceinte du grand village qui englobe plusieures régions.

Akellal Sif Zagora : la danse de l'épée


' Je suis opriginaire de la vallée du Draa, la danse de l'épée rappelle pour nous les origines bédouines de la tribu….
IL s'agit des rythmes au son du Daf : instrument essentiel pour le chant, il est en forme de losange. …
Notre art marque les moments forts de la relation homme femmes . Deux jeunes hommes entrent en duel à l'épée pour une femme qui est au centre… '
Kelaa des Mgouna : Habiba Akrat et la danse de l'abeille


Habiba Akrat
' La danse des Mgouna est un art de danse et de chant très joyeux.. et il est spécifique pour les jeunes femmes seulement, car les femmes sont exclues de la danse dès leur mariage.…
Je pratiquais cette danse depuis mon enfance et grâce a elle nous avons fait le tour d'une dizaine de pays par le monde…
Nous dansons sous la forme du chiffre ' 8 ', les jeunes hommes et les jeunes filles se font face, se croisent, puis se mêlent en de différent figures.
C'est notre ‘ballet' à nous ! (rires)
Oui, on ne dit souvent que notre danse est élégante....mais l'essentiel pour nous c'est la rapidité car elle rappelle l'activité miraculeuse des abeilles dans la roserie. Notre village est située dans la vallée du Dadès, ou existe une riche roseraie qui fait la renommée du village de Kelaa des Mgouna qui célèbre chaque année la Fête des Roses…'

La Tabla de Laayoune : Merouani el Batoul


' Je suis originaire de la région saharienne Tata. J'ai appris depuis mon enfance la danse originaire du Sahara, qui se pratique toujours dans les cérémonies rituelle dans l'origine se perd dans la nuit des temps.
Les femmes du sahara ont une force personnalité et elles exécutent majestueusement cette danse au rythme du tambour et battement des mains.
Les doigts de la main dessinent des motifs qui symbolisent un langage tres vaste que seuls les sahraouis comprennent et qui s'explique par l'immensité du désert marocain '.

Rokba de Zagora : El Habibi Fatema


El Habibi Fatema ph emarrakech
' Je suis originaire de Zagora la dernière limite avant les grandes dunes du désert....
C'est depuis mon enfance que je pratique cette danse Rokba qui est une danse noble au rythme très sahariens et d'une grande originalité.
La femme y est présente et se manifeste entre les hommes en toute grandeur et fierté et ensemble ils chantent l'amour et la beauté…. '

Ahouach – Akrib Tagmart . Fatema Ahrar - Hatiti Aziza


Amazighes..
' C'est la chanson populaire berbère.. Le terme Ahouach vient du verbe n'houch qui veut dire : chanter et danser en applaudissant.
…L'ahouach est connu surtout dans les régions montagneuses du Haut et de l'Anti-Atlas (Taliouine, Aoulouz, R'guita, Aït Iggas, Toubqal, Irazan, Ighrem, ). Chaque région décline l'ahouach d'une manière différente.
L'ahouach n'est pas un simple évènement du folklore, mais un héritage de nos ancêtres dans lequel les Chleuhs se reconnaissent ….
Au rythme de aloune – tambourin - et de la ganga (tambour), les hommes dansent aux épaules en s'éloignant et se rapprochant.
Notre danse est caractérisée par une intense présence féminine. Au son des tambourins rythmés par un grand tambour, le groupe exécute des mouvements rythmés qui s'accélèrent à l'avance de la nuit et de la fête .. '

Propos recueillis par Tarik ESSAADI

Source: Emarrakech.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tifawt
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: Les femmes marocaines des arts populaires   Mer 25 Juin - 12:11

tagoramte a écrit:

Les femmes marocaines des arts populaires


Emarrakech - Considérant la grande présence d'artistes femmes qui fait la diversité des arts populaires au Maroc. EMARRAKECH a rencontré quelques femmes participantes au Festival National des Arts populaires – FNAP – de Marrakech (MAROC), en leur demandant de nous expliquer et présenter leurs performances et choix pour ces arts ancestraux..

Ahidous Aït Bougmaz de la région Boughanem : Touta


Touta de Aït Bougmaz - Ph emarrakech
' Les Ait Bougmaz ou l'Ahouache est un chant qui perpétue l'amour et la beauté dans les hauts plateaux de l'Atlas… Chaque année on célèbre nos fêtes dans les mêmes coutumes…On chante sur tous sauf la politique ! c'est la nature qui nous intéresse
Nous sommes toujours 16 dans la troupe huit hommes et de même pour les femmes ..nous essayons toujours de rester en égalité … '
C'est une danse mixte caractéristique du moyen atlas. Elle se prolonge en principe tard dans la nuit dans l'enceinte du grand village qui englobe plusieures régions.

Akellal Sif Zagora : la danse de l'épée


' Je suis opriginaire de la vallée du Draa, la danse de l'épée rappelle pour nous les origines bédouines de la tribu….
IL s'agit des rythmes au son du Daf : instrument essentiel pour le chant, il est en forme de losange. …
Notre art marque les moments forts de la relation homme femmes . Deux jeunes hommes entrent en duel à l'épée pour une femme qui est au centre… '
Kelaa des Mgouna : Habiba Akrat et la danse de l'abeille


Habiba Akrat
' La danse des Mgouna est un art de danse et de chant très joyeux.. et il est spécifique pour les jeunes femmes seulement, car les femmes sont exclues de la danse dès leur mariage.…
Je pratiquais cette danse depuis mon enfance et grâce a elle nous avons fait le tour d'une dizaine de pays par le monde…
Nous dansons sous la forme du chiffre ' 8 ', les jeunes hommes et les jeunes filles se font face, se croisent, puis se mêlent en de différent figures.
C'est notre ‘ballet' à nous ! (rires)
Oui, on ne dit souvent que notre danse est élégante....mais l'essentiel pour nous c'est la rapidité car elle rappelle l'activité miraculeuse des abeilles dans la roserie. Notre village est située dans la vallée du Dadès, ou existe une riche roseraie qui fait la renommée du village de Kelaa des Mgouna qui célèbre chaque année la Fête des Roses…'

La Tabla de Laayoune : Merouani el Batoul


' Je suis originaire de la région saharienne Tata. J'ai appris depuis mon enfance la danse originaire du Sahara, qui se pratique toujours dans les cérémonies rituelle dans l'origine se perd dans la nuit des temps.
Les femmes du sahara ont une force personnalité et elles exécutent majestueusement cette danse au rythme du tambour et battement des mains.
Les doigts de la main dessinent des motifs qui symbolisent un langage tres vaste que seuls les sahraouis comprennent et qui s'explique par l'immensité du désert marocain '.

Rokba de Zagora : El Habibi Fatema


El Habibi Fatema ph emarrakech
' Je suis originaire de Zagora la dernière limite avant les grandes dunes du désert....
C'est depuis mon enfance que je pratique cette danse Rokba qui est une danse noble au rythme très sahariens et d'une grande originalité.
La femme y est présente et se manifeste entre les hommes en toute grandeur et fierté et ensemble ils chantent l'amour et la beauté…. '

Ahouach – Akrib Tagmart . Fatema Ahrar - Hatiti Aziza


Amazighes..
' C'est la chanson populaire berbère.. Le terme Ahouach vient du verbe n'houch qui veut dire : chanter et danser en applaudissant.
…L'ahouach est connu surtout dans les régions montagneuses du Haut et de l'Anti-Atlas (Taliouine, Aoulouz, R'guita, Aït Iggas, Toubqal, Irazan, Ighrem, ). Chaque région décline l'ahouach d'une manière différente.
L'ahouach n'est pas un simple évènement du folklore, mais un héritage de nos ancêtres dans lequel les Chleuhs se reconnaissent ….
Au rythme de aloune – tambourin - et de la ganga (tambour), les hommes dansent aux épaules en s'éloignant et se rapprochant.
Notre danse est caractérisée par une intense présence féminine. Au son des tambourins rythmés par un grand tambour, le groupe exécute des mouvements rythmés qui s'accélèrent à l'avance de la nuit et de la fête .. '

Propos recueillis par Tarik ESSAADI

Source: Emarrakech.info
Merci Tagorramte pour tous ces details et definitions
que je découvre pour la première fois avec tant de
precision dans les mots de l'art ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les femmes marocaines des arts populaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Femmes marocaines
» J'aime le tuning Arts populaires
» [coll.] Les bons romans populaires (ed. Modernes)
» Besoin de votre aide pour un projet d'Arts Plastiques!
» Cinéma : Les femmes du 6ème étage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Art Amazigh  :: DANSE-
Sauter vers: